Deux duos sont déjà annoncés pour l’élection présidentielle du 11 avril prochain. Il s’agit de Alassane Soumanou-Paul Hounkpè soutenu par la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), parti de l’opposition, et Patrice Talon- Mariam Talata, porté par la mouvance présidentielle.

L’horizon des candidats à la Présidentielle s’éclaircit au fur et à mesure que l’on s’approche du 11 avril 2021. A la date du 28 janvier 2021, deux duos se sont officiellement annoncés pour prendre part à cette grand-messe électorale. Il s’agit du candidat de la mouvance présidentielle Patrice Talon qui aura comme colistière, la première vice-présidente de l’Assemblée nationale Mariam Chabi Talata Zimé. L’information du choix de l’ancienne directrice de l’enseignement secondaire était perçue comme une rumeur puisque non-officielle en début de semaine mais elle a fini par être confirmée mardi 26 janvier 2021 avec la décision n°63/Up/Den/Pdt/Da/Sa portant désignation du candidat de l’Union progressiste aux fonctions de Vice-président de la République à l’élection présidentielle du 11 avril 2021 signée du président Bruno Amoussou. Dès lors, les états-majors de chacune des formations et mouvements politiques de la mouvance présidentielle doivent se mettre en ordre de bataille pour offrir le second mandat à leur leader charismatique. En face, pour le moment, c’est la Force cauris pour un Bénin (Fcbe) qui a réussi à surpasser les clivages pour désigner les porte-étendards du parti. Le ticket présidentiel est composé de l’ancien ministre d’Etat Alassane Soumanou comme président et le Secrétaire exécutif national du parti, Paul Hounkpè, comme vice-président. Le choix du Bureau politique fait le mercredi 27 janvier 2021 a été validé sans surprise par le Bureau exécutif national (Ben) au cours de sa session extraordinaire du jeudi 28 janvier. C’est donc clair que le fauteuil douillet de La Marina est désormais lorgné par les Cauris qui entendent consentir les efforts nécessaires pour remporter le scrutin dès le 1er tour. Dans cette veine, un appel à la mobilisation a été lancé par le Ben dans la déclaration qu’elle a rendu publique après le choix consensuel du duo présidentiel. Les candidats malheureux, les élus et les militants ont été invités à taire leurs divergences « afin d’assurer l’alternance au pouvoir le 11 avril dès le 1er tour. C’est dire donc que la bataille sera rude sur le terrain surtout que les différentes chapelles politiques clament une victoire au 1er tour.

Serge Adanlao

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here