La Commission électorale nationale autonome (Céna) organise depuis mardi 25 mai 2021, à Parakou, un atelier d’évaluation de la Présidentielle du 11 avril 2021. Cette rencontre qui s’étend du 25 au 29 mai, réunit toutes les parties prenantes impliquées dans le processus électoral.

L’élection présidentielle du 11 avril 2021 est au cœur d’un atelier de 4 jours organisé par la Commission électorale nationale autonome (Céna) à Parakou. L’objectif est de « procéder à une lecture critique du cadre juridique de cette élection, de passer en revue toutes les phases de son déroulement, d’apprécier le rôle des acteurs impliqués et de formuler des recommandations utiles à une meilleure tenue des élections au Bénin dans la transparence, la paix et la convivialité››, a fait savoir Emmanuel Tiando, président de la Céna. Deux communications à savoir « Bilan de la mise en œuvre des dispositions du Code électoral dans le cadre de la Présidentielle de 2021 : avancées et insuffisances enregistrées, propositions d’amendement » et « La problématique du recrutement, de la formation et du paiement des agents électoraux », sont présentées aux participants. Selon le président de la Céna, l’élection du 11 avril a marqué tous les esprits à cause des actes de violence et des difficultés liées à l’application des nouvelles dispositions électorales. C’est dans cette perspective que Djibril Mama Cissé, préfet du Borgou, a invité chaque participant à s’impliquer activement durant les 4 jours de travaux. Pour lui, la contribution que chaque participant aura apportée « constituera une avancée dans la recherche d’une performance de notre système électoral ». Le préfet du Borgou espère que « des recommandations et suggestions réalistes et pertinentes seront formulées pour une amélioration des prochaines échéances électorales et un meilleur enracinement de notre démocratie qui a de beaux jours devant elle ››.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here