Fulbert Adjimehossou journaliste au quotidien béninois Fraternité a remporté le prix « Père André Quenum du bon citoyen », édition 2020. La cérémonie de remise du prix a eu lieu le mardi 10 novembre 2020, à Cotonou.

Fulbert Adjimehossou a été sacré lauréat avec 197 points soit une moyenne de 65,66 grâce à son enquête intitulée : « Covid-19 au Bénin : nouvelle embuche pour personnes handicapées ». Dans cet article de presse le lauréat a réalisé une enquête sur la vie des personnes handicapées pensant la crise sanitaire au Coronavirus. Sur un total de six articles, le jury déclare avoir retenu l’article du candidat n°2 du fait de la pertinence du sujet. « L’angle était original. Le papier est bien conduit. Il y a un fil conducteur dans tout ce qu’il a dit. Il mérite d’avoir ce prix pour l’effort de recherche », a déclaré Noël Allagbada, porte-parole des membres de jury. Il remporte ainsi le trophée de la 2ème édition du prix et une enveloppe de 500 000 francs Cfa. « Je voudrais dire que c’est mon 4ème prix, mais c’est un prix qui me ramène au niveau zéro parce que les membres de jury sont connus pour leur rigueur… et quand on se retrouve à être lauréat avec une note de 65, 66 c’est qu’on n’est pas encore vraiment lauréat surtout que c’est un prix qui porte le nom du Père André Quenum », a fait observer le lauréat. Pour Alain Sessou, il faut montrer faut montrer à la génération montante qu’il y a eu des valeurs et des références. Et c’est pour cette raison que le prix a été institué. Le prix « Père André Quenum du bon citoyen » est une initiative de l’hebdomadaire catholique « La Croix du Bénin » pour célébrer la mémoire de l’ancien directeur de l’organe de presse décédé le 10 novembre 2014. L’initiative vise à faire la promotion des valeurs morales et civiques tant défendues par le père André Quenum de son vivant.

 

Benjamin N. Douté

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here