Mis en cause dans une affaire de corruption et d’abus de fonction au Port autonome de Cotonou (Pac), Jean-Baptiste Hounguè, Rodrigue Kakaï-Glèlè et Frédéric Béhanzin, étaient devant les juges de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Ils sont retournés en prison au soir du lundi 07 juin 2021 car le procès est renvoyé au lundi 21 juin 2021. Invité à la barre, l’un des plaignants a réitéré ses accusations contre Jean-Baptiste Hounguè et Rodrigue Kakaï-Glèlè. Il déclare leur avoir donné une somme de 10 millions francs Cfa dans le cadre d’un dossier de marché public, sans avoir eu ce qui lui aurait été promis. Rodrigue Kakaï-Glèlè et Jean-Baptiste Hounguè disent ne pas se retrouver dans les accusations portées contre eux. Les avocats de la défense ont donc sollicité auprès de la Cour, une remise en liberté provisoire des mises en cause. Mais la Cour s’est opposée à cette demande. Le procès est donc renvoyé au lundi 21 juin 2021.

Wilfrid Noubadan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here