Le préfet du Littoral Alain Orounla et son collègue de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia,  ont lancé hier lundi 25 octobre 2021, l’opération de libération de la zone Sud de la Route des pêches à Cotonou jusqu’à Ouidah. C’était en présence des maires de Ouidah, d’Abomey-Calavi et des élus locaux. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’aménagement et de développement touristique de la zone Sud de la Route des pêches.

Des bulldozers en action depuis le lundi 25 octobre 2021. Habitations, hangars et paillotes sont entièrement détruits. « Après le site de Fiyégnon qui a été libéré et nettoyé sans heurt, le grand chantier de Xwlacodji en cours d’achèvement, il apparaît nécessaire et utile d’entamer et de finaliser la libération du Littoral », a déclaré le préfet du Littoral. A en croire Alain Orounla, les travaux de libération vont se poursuivre jusqu’à Ouidah pour que la plage du Littoral soit totalement libérée et apprêtée pour les aménagements futurs, c’est-à-dire les travaux de valorisation et d’embellissement. Avant le passage des bulldozers, certains habitants ont commencé par détruire eux-mêmes leurs habitations. Pour cette opération, seuls les habitats précaires des pêcheurs sont détruits. Les maquis et restaurants sont épargnés. « Ce sont les instructions fermes du chef de l’Etat. On laisse ceux qui ont des activités économiques notamment de restauration sur la côte en attendant que la deuxième phase soit conduite par la société Sogea Satom, identifiée pour les aménagements », a confié l’autorité communale. Lors de la deuxième phase poursuit-il, la stratégie d’occupation du Littoral qui est définie par le gouvernement sera mise à exécution. L’opération de libération se déroule sans incident et sans résistance avec l’appui des agents de la police républicaine. « Les populations ont compris et adhéré parce qu’il y a eu un préalable qui a été fait. Un gros effort a été consenti par le gouvernement qui a décaissé un peu plus de 2 milliards de FCfa à ce jour pour accompagner ceux qui ont été obligés de changer de place », a ajouté le préfet Alain Orounla. Le préfet de l’Atlantique, souhaite que l’opération se déroule dans le calme jusqu’à la fin. « Les populations de façon générale ont adhéré et ce que nous souhaitions, c’est que nous puissions poursuivre et achever cette opération en toute quiétude », a-t-il affirmé. Jean-Claude Codjia a félicité les populations riveraines pour leur adhésion au projet. Il est à rappeler que cette opération intervient après la remise d’un chèque de 3 millions FCfa et un titre de propriété d’une parcelle à Avlékété, vendredi 22 octobre 2021, aux pêcheurs impactés par le projet la semaine dernière.

L. A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here