Amadou Razack, l’ex-chef de l’arrondissement de Parakou, est désormais fixé sur son sort. Arrêté et mis sous mandat de dépôt depuis le 25 janvier 2021, suite à une publication sur les réseaux sociaux, il a été condamné à deux mois de prison ferme et six mois assortis de sursis. L’information a été rapportée par Arzèkè Fm. Il est aussi condamné à payer une amende de 500 000 francs Cfa. Les faits reprochés à ce membre du parti « Les démocrates » sont prévus et punis par le Code du numérique en son article 553. Selon cette disposition, la provocation directe à la rébellion au moyen d’un ou sur un réseau de communication électronique ou un système informatique est punie de six (06) mois d’emprisonnement et de deux millions (2 000 000) à dix millions (10 0000 000) de francs Cfa d’amende.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here