Ravip :Les artisans d’Abomey donnent l’exemple

0
359




Les opérations de Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) suivent normalement leur cours à Abomey. Toutes les couches socioprofessionnelles s’organisent pour se conformer à cette nouvelle exigence. C’est le cas du collectif des artisans d’Abomey qui n’a pas voulu rester en marge du Ravip. Sous l’initiative de leur président Dah Zèwanon Guézo, ceux qui traînent encore les pas se sont mobilisés pour se faire enrôler. C’était le vendredi 09 mars 2018, au musée historique. Les responsables de chaque groupe d’artisans ont donné l’exemple en accomplissant leur devoir civique. Le top est ainsi donné pour que tous les artisans, où qu’ils se trouvent, aillent se faire recenser. Car, selon Dah Zéwanon Guézo, le Ravip peut être retenu plus tard comme critère pour bénéficier d’un financement public ou d’une formation qualifiante. Or, les artisans, malgré leur importance dans le tissu social et économique, sont oubliés par les différentes politiques publiques. «Nous sommes relégués au dernier rang. Mais pour prouver le contraire, nous sommes venus accomplir notre devoir de bon citoyen. Parce que si on ne le fait pas maintenant, ça pourra nous rattraper demain.», a-t-il laissé entendre tout en rassurant que dès la semaine prochaine, tous les artisans d’Abomey seront enregistrés. Par ailleurs, il a exhorté les autres collectifs d’artisans au Bénin à leur emboîter le pas pour que l’artisan soit considéré dans la cité.

Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)

LAISSER UN COMMENTAIRE