Le conseil des ministres tenu hier mercredi 08 septembre 2021, a décidé du dédommagement des personnes affectées par les travaux de raccordement du nouveau poste 161/20 Kv de la zone économique spéciale de Glo-Djigbé. C’était sous la présidence du Chef de l’Etat, Patrice Talon.

Les personnes affectées par les travaux de raccordement du nouveau poste 161/20 Kv de la zone économique spéciale de Glo-Djigbé seront bientôt dédommagées. C’est la décision prise par le gouvernement en conseil des ministres hier, mercredi 8 septembre 2021. Déjà à l’issue du conseil des ministres du 15 avril 2020, le gouvernement a décidé de la mise en œuvre du projet d’accès durable et sécurisé du Bénin à l’énergie électrique (Padsbee). A cet effet, c’est l’entreprise Vinci Energies qui a été retenue pour la réalisation de ce projet de grande envergure. Ce projet, le Padsbee vise à optimiser les investissements effectués pour renforcer l’accès à l’électricité des populations, l’objectif étant de corriger une telle situation pour atteindre un taux d’accès à l’électricité de 75% d’ici à l’an 2025. Les travaux concernent les lignes de transport et postes de transformation associés pour l’alimentation sécurisée, à terme, des sites et zones ci-après : aéroport et zone économique spéciale de Glo-Djigbé ; cité administrative et logements sociaux de Ouèdo ; hôpital de référence d’Abomey-Calavi ; zone industrielle de Sèmè-Podji et de Gakpé ; zones urbaines et périurbaines abritant les sous-stations à construire pour les réseaux de distribution. C’est dans le cadre de ce projet et afin d’accorder l’autonomie énergétique à la zone économique spéciale de Glo-Djigbé que le gouvernement a décidé de faire des travaux de raccordement du nouveau poste 161/20 Kv de la Zes de Glo-Djigbé. L’étude environnementale et sociale commanditée, à cet effet, a évalué à 50 hectares, la superficie nécessaire pour la réalisation des ouvrages. Cette superficie doit être déclarée d’utilité publique ce qui induit des personnes affectées à dédommager. La construction des infrastructures relevant de ce projet nécessite des disponibilités foncières pour lesquelles une expropriation pour cause d’utilité publique doit être prononcée. Il faut donc saluer le souci du gouvernement de faire les choses dans les normes et à temps pour une exécution diligente et sans accroc des travaux. Les fonds sont disponibles et  tout devrait aller rapidement pour que peu que les personnes affectées soient promptes à remplir les formalités subséquentes, car le Conseil a instruit le ministre de l’Economie et des Finances à l’effet de mettre à la disposition du Fonds de dédommagement foncier, les ressources subséquentes.  Ce projet aussi progresse et que bientôt la viabilisation de cette zone sera chose faite, ce qui serait un autre atout pour la relance et le développement économiques.

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here