L’Argentier national revient à la charge par rapport à la non-acceptation des actes d’identification biométrique dans les formalités d’ouverture de compte et autres formalités bancaires par les établissements de crédit et de microfinance. A travers une note circulaire, le ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni, rappelle à tous les établissements teneurs de compte que les documents délivrés par l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip) notamment l’acte de naissance biométrique, le certificat national d’identification personnelle et la carte nationale d’identité biométrique sont des documents officiels de la République du Bénin, conformément à la loi n° 2017-08 du 19 juin 2017 portant identification des personnes physiques en République du Bénin et ses décrets d’application. En ce qui concerne la carte nationale d’identité biométrique, elle est instituée par le décret n°2020-396 du 29 juillet 2020 pour un usage multifonctionnel notamment l’accomplissement des formalités bancaires. L’autorité ministérielle invite tous les établissements bancaires et de microfinance au respect de ces dispositions.

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here