Le ministre du Tourisme, de la culture et des arts (Mtca), Jean-Michel Abimbola a échangé hier mardi 18 mai 2021, à Cotonou, avec les acteurs culturels notamment les acteurs du théâtre sur la création du Centre national du théâtre (Cnt) et la nouvelle dimension du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb).

Au lendemain de l’annonce de la création du Centre national de théâtre (Cnt) et dans le souci de mettre les acteurs culturels en général au même niveau d’information, le ministre du Tourisme, de la culture et des arts a décidé de s’ouvrir à ces derniers. Cette rencontre élargie aux professionnels des médias du secteur culturel, a permis à Jean-Michel Abimbola de s’entretenir avec son auditoire sur les tenants et aboutissants de la réforme et la gestion qui sera faite de la nouvelle dimension que prendra la biennale. Dans sa présentation structurée en cinq grands points, le Mtca a rappelé la vision globale du gouvernement pour le secteur et les réformes nécessaires à mettre en œuvre pour y arriver. Il s’agit notamment, pour ce qui concerne la culture, des volets musique, théâtre, cinéma et arts plastiques. Revenant au sous-secteur du théâtre, il a présenté l’état des lieux et les objectifs de la réforme ayant conduit à la création du Cnt suite à la dissolution du Fitheb. Le ministre Abimbola explique que la réforme vise essentiellement à mettre en place une organisation viable, susceptible de porter les nouvelles dynamiques et d’impacter l’ensemble du secteur, à restructurer de façon significative l’institution, afin de contribuer à développer l’ensemble du secteur du théâtre et à lui assurer un rayonnement au-delà de la simple biennale. De même, il s’agit d’instituer la formation des professionnels du théâtre, de créer, produire et diffuser des pièces et faire renaître autrement le Fitheb afin de contribuer efficacement à l’épanouissement professionnel et social des acteurs du monde du théâtre. L’autorité a fait savoir que la réforme engagée suivant des démarches méthodologiques et administratives a permis d’aboutir à la création de la nouvelle structure dont le mandat un peu plus large, consiste à contribuer à développer l’ensemble du secteur du théâtre et lui assurer un rayonnement au-delà de la biennale. Le Cnt est doté de quatre organes. Il s’agit de l’organe d’administration et de gestion, le conseil d’administration, le conseil artistique et la direction générale. Il se chargera entre autres, de la gestion des festivals de théâtre du Bénin et de la promotion des représentations théâtrales, ainsi que des manifestations artistiques connexes, en collaboration, avec l’Agence nationale des évènements culturels, sportifs et des manifestations officielles (Anecsmo) sur le plan logistique, du renforcement des capacités et de l’encadrement des acteurs culturels dans le domaine du théâtre et de la promotion des arts du théâtre par toutes voies utiles.
Odi I. Aïtchédji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here