Le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) a organisé samedi 23 janvier 2021 sa rentrée politique de l’année 2021 à Porto-Novo. A cette occasion, militants, sympathisants et responsables du parti se sont ressourcés, ont apprécié le chemin parcouru et se sont projetés dans l’avenir.

Le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) s’organise pour mieux relever les défis du parti durant les prochains mois. Samedi 23 janvier 2021, militants, sympathisants et responsables se sont donné rendez-vous à Porto-Novo pour se ressourcer, apprécier le chemin parcouru et se projeter dans l’avenir. Cette rencontre statutaire a été placée sous trois temps forts. Le premier acte évoqué par le président du parti est le cadre choisi pour abriter la rentrée. « Nous avons choisi le Centre Songhaï pour nous conforter dans notre choix de développement fondé sur le patriotisme économique avec comme base le consommons local, une préférence locale qui impacte le développement et les conditions de vie de nos concitoyens », a expliqué Jacques Ayadji. Le second acte de cette rentrée est le choix de la convivialité pour faire le bilan des actions passées dans un esprit critique mais constructif pour tracer le chemin et fixer les objectifs pour les mois à venir. Selon le directeur général des infrastructures, les mois à venir, ont un déterminant qui est l’élection présidentielle pour laquelle le parti a posé à travers son conseil national du 9 août 2020 et son congrès qui a suivi, un acte historique et de haute portée politique que le président de la République a primé par l’annonce d’Adjohoun du 15 janvier dernier. Le troisième acte qui est le point d’orgue de la séance est la présentation et l’installation dans leurs fonctions des membres du Bureau politique national et des responsables à divers niveaux des organes techniques du parti. Pour le numéro 1 du parti, « c’est un acte majeur et crucial dans la marche du parti qui a été posé ». Profitant de l’occasion, il a partagé avec eux sa compréhension quant à la prise de responsabilités au sein des organes dirigeants du parti notamment le Bureau politique national et les organes techniques. Dans ce cadre, il les a exhortés à s’engager à servir le creuset politique librement choisi pour donner l’exemple à ceux en attente, de prendre aussi des responsabilités ; et à se préparer à assumer des charges nationales. Avant lui, la présidente du comité d’organisation, Léonce Mitchaï et le coordonateur départemental Ouémé, Joseph Ahissou ont aussi rappelé le contexte dans lequel s’inscrit cette rentrée politique. « Le 9 août 2020 à l’occasion de son 2ème conseil national ordinaire tenu à Cotonou, Moele-Bénin avait désigné le président Patrice Talon pour succéder à lui-même à la tête de notre pays car son bilan élogieux du quinquennat 2016-2021 n’a pu indiquer un autre choix. Attaché au respect scrupuleux des textes qui régissent notre parti, le 2ème congrès extraordinaire a été tenu les 26 et 27 septembre 2020 à Abomey-Calavi assise au cours de laquelle la désignation du président Talon fut entérinée à une majorité écrasante congressistes. Par la note 2021/n°001/Moele-Bénin/Bpn/Sg en date du 6 janvier 2021, nous avons mis en place le comité d’organisation de la présente rentrée politique. C’est donc dans la fièvre des travaux du comité qu’est intervenue le 15 janvier la déclaration d’Adjohoun. Oui le président Talon venait de s’engager à poursuivre la dynamique », a laissé entendre la Léontine Mitchaï.

 

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here