Fini le séjour des 26 objets d’art pillés par la France au Musée du Quai Branly–Jacques Chirac en France. Depuis hier mercredi 10 novembre 2021, ces trésors royaux d’Abomey fruit d’un long processus ont été réceptionnés à l’aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou avant d’être conduits au Palais de La Marina où une cérémonie digne du nom a été organisée.

Trois principales phases ont ponctué la cérémonie de réception des 26 trésors royaux restitués par la France. Les petits plats ont été mis dans les grands pour assurer aux œuvres revenues au bercail, un accueil à la hauteur des symboles qu’elles représentent. La cérémonie d’accueil des 26 œuvres s’est déroulée en trois grandes phases à savoir : l’accueil populaire sur le boulevard de l’aéroport, les prestations artistiques et le discours du président Patrice Talon. A 16h15 minutes, le cortège portant les 26 œuvres soigneusement disposées dans des caisses confectionnées à cet effet, a pris départ de l’aéroport Bernardin Gantin de Cotonou pour le palais de Marina. On observait une forte mobilisation de la population sur le tronçon de la route du palais de la Marin venue accueillir les 26 œuvres par des animations et des danses diverses. Le cortège était précédé par une majestueuse cavalerie qui était en tête de la procession. Dans le jardin de l’espace féérique du palais de la Marina, on pouvait remarquer la présence d’un parterre de personnalités invitées à la cérémonie. Au nombre des autorités on peut citer la vice-présence, les ministres du gouvernement, les têtes couronnées, les dignitaires, les présidents des institutions, quelques membres du corps diplomatique l’ambassadeur français, les parlementaires et certains citoyens triés sur le volet et venus des différents régions du pays. Dans la marée d’officiels ayant fait le déplacement, on pouvait distinguer deux invités particuliers : FelwinSarr et Bénédicte Savoy tous deux rédacteurs du rapport sur la restitution des 26 œuvres du royaume d’Abomey. La suite des honneurs officiels consécutifs à l’arrivée du Chef de l’Etat, tous les invités sont invités à s’asseoir attendant les œuvres qui étaient en route.

L’entrée des œuvres : l’apothéose

A 17h03, les 26 œuvres font leur entrée solennelle dans le somptueux jardin du Palais de la Marina. A 17h07, débute la cérémonie proprement dite par les notes introductives du protocole d’Etat. Toute la foule sera invitée à nouveau à se lever pour accueillir les 26 œuvres. Ce fut un grand moment de ferveur et d’émotion. Deux jeunes filles vêtues de pagne traditionnel d’Abomey et calebasse en mainsse dirigent vers le pavé du Palais pour souhaiter la bienvenue aux 26 œuvres de retour à la maison. Cela marque le début de la première phase de la cérémonie. Cette salutation traditionnelle fut suivie du retentissement de 12 coups de canon représentant les 12 départements du pays en signe d’honneur aux 26 œuvres. L’assistance debout dans une attitude religieuse assiste au débarquement du trône du roi Guézo sur le tapis rouge. Ensuite, l’orchestre de la police républicaine entonne une belle mélodie pour saluer les œuvres. A 17h20, l’exécution de l’hymne nationale par ledit orchestre va clôturer cette phase.

De riches tableaux artistiques

A 17h23, commence la deuxième phase de la cérémonie d’accueil des 26 trésors royaux qui sera constituée de différentes prestations artistiques. Ces prestations ont débuté avec l’entrée en scène du conservatoire des danses traditionnelles d’Abomey. Des chants et des danses ont été exécutés suivi d’un illustre panégyrique en langue Fongbé déclamé pour rendre hommage aux 26 œuvres. Ensuite suivra le tour de l’orchestre des danses et chants traditionnels du Nord. Celle-ci sera caractérisée par de magnifiques pas de danses très artistiques. Après cette immersion dans la richesse artistique du Septentrion, suivra la troupe des reines et des princesses du palais de Honmè de Porto-Novo pour les chants et danses du rythme royal ‘’Adjogan’’. Elles font une entrée spectaculaire ponctuéepar des pas de danses et de chants rythmés par le gong germiné. La déclinaison d’un panégyrique en Goun pour rendre des hommages aux 26 œuvres va laisser découler une esthétique traditionnelle originale de Porto-Novo. Cette deuxième phase de la cérémonie s’achève par la prestation du chœur des enfants béninois pour l’exécution intégrale en langue Fon de l’hymne national du Bénin accompagnée de la mélodie de la flûte. Sidéré et très ému, le chef de l’Etat se lève pour les applaudir. Après ces différentes prestationsle ministre du tourisme, de la culture et des arts, Jean-Michel Abimbola sera invité au pupitre pour prononcer quelques mots. Il sera suivi du chef de l’Etat dont le discours viendra clôturer cette riche cérémonie d’accueil.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here