Les cadres du ministère des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi ont évalué le Plan de travail annuel 2021 au 3ème trimestre du ministère. C’était hier mardi 9 novembre 2021, à Cotonou.

Répondant aux exigences de la réforme budgétaire qui précise une périodicité trimestrielle pour rendre compte de l’exécution des activités inscrites au Plan du travail annuel (Pta) de son ministère, Modeste Kérékou, ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi s’est prêté à l’exercice de revue du Pta 2021 au titre du troisième trimestre. Ses collaborateurs ont donc marqué une pause pour analyser les performances réalisées par rapport aux objectifs qu’ils se sont fixés dans le but de mieux accomplir la mission qui leur est assignée à la satisfaction de la population « Loin d’être une simple formalité, la revue du Plan de travail annuel du ministère au titre de l’année 2021 nous offre l’occasion de passer au peigne fin nos performances au titre du troisième trimestre, d’identifier les goulots d’étranglement et les points de contreperformance, puis de prendre de nouvelles résolutions pour l’atteinte de nos objectifs et performances individuelles et collectives.», a signifié le ministre Modeste Kérékou dans son allocution d’ouverture de l’atelier. Analysant le taux d’exécution des différents travaux, le ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi a fait savoir qu’une légère amélioration a été observée sur le plan physique et une nette contre-performance sur le plan financier par rapport au troisième trimestre de 2020. En effet, selon les évaluations faites à fin septembre 2021, le taux d’exécution physique (Tep) est de 46,98%, le taux d’exécution financière (Tef), base engagement à 48,42% et base ordonnancement à 38,32% contre respectivement : 44,91%, 72,24% et 69,50% pour la période sous revue en 2020. « Face à ce constat, il urge que nous prenions des dispositions idoines, tenant compte du contexte et des contraintes qui s’imposent à nous pour une mise en œuvre efficace et efficiente des activités au cours de ce dernier trimestre de 2021 en vue d’améliorer de façon significative nos performances. », a exhorté Modeste Kérékou, tout en invitant ses collaborateurs à ne pas perdre de vue la situation socioéconomique actuelle qui oblige le ministère à repenser, à améliorer ses approches, modèles d’intervention et à concevoir des stratégies nouvelles pour mieux accomplir leur mission avec plus d’efficience au profit des potentielles cibles.

Karol Sékou (Stag)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here