Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint du gouvernement, porte-parole du gouvernement a donné des précisons sur l’affaire de la saisie de 2575,35 de drogue à Ekpè et l’interpellation de 11 personnes de plusieurs nationalités.

L’Office central de répression du trafic illicite des drogues et précurseurs (Ocertid) a procédé à la saisie de 2575,35 de drogue à Ekpè dans la Commune de Sèmè-Podji et à l’arrestation de 11 personnes de nationalité béninoise, burkinabè, togolaise, libanaise, hollandaise, allemande. Selon Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernement, l’opération a été menée par les services béninois sur la base de renseignements. « Ce que nos services ont fait d’extraordinaire, c’est d’avoir mené rondement cette affaire jusqu’à mettre la main sur toute la cargaison. Les services auraient pu agir précipitamment qu’une bonne partie de la marchandise serait dispersée dans le pays. La stratégie a été de les laisser emmagasiner progressivement et de mettre la main sur cette quantité de cocaïne », a expliqué le porte-parole du gouvernement, dimanche 04 septembre 2021, dans un entretien à la télévision. Le mode opératoire des trafiquants consiste à convoyer la drogue des bateaux vers des magasins grâce à des embarcations de fortune. La quantité saisie est destinée vers un pays européen, selon les précisions du porte-parole du gouvernement. Wilfried Léandre Houngbédji a martelé que les enquêtes se poursuivent. A l’en croire, aucun membre du gouvernement, ni proche collaborateur du président Patrice Talon n’est épinglé dans cette affaire de drogue de 2,5 tonnes à l’étape actuelle.

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here