La diaspora béninoise en sait davantage sur les réformes menées dans le secteur numérique et de la digitalisation depuis 2016 jusqu’à ce jour. Face aux béninois de la diaspora dimanche 14 mars 2021 à travers un webinaire organisé par la Coalition Nouveau Départ de la Diaspora Béninoise (Cnddb), la ministre du Numérique et de la Digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a fait le point des réformes menées dans le secteur du numérique et de la digitalisation.

Selon le point fait par la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou, en 2016, l’état des lieux du secteur du numérique n’était pas reluisant. Cependant avec le Programme d’action du gouvernement (Pag), plusieurs réformes ont été entreprises pour mettre en orbite le secteur du numérique et de la digitalisation. C’est ainsi que six projets phares ont été conçus dans le Pag. Il s’agit du projet de déploiement de l’internet de très haut débit sur toute l’étendue du territoire national, la transition vers la télévision numérique terrestre, la mise en place de l’administration intelligente (smart gouv), la généralisation de l’usage du numérique par l’éducation et la formation, le développement du commerce électronique (e-commerce) et la promotion et développement des contenus numériques. S’agissant du projet relatif à l’internet de très haut débit, il  a permis le déploiement de plus de 2.000 Km de fibre optique sur la quasi-totalité du territoire national. De même, le gouvernement a mis en service 43 Points Numériques Communautaires. Ce qui permet aux citoyens de bénéficier du haut et du très haut débit de l’internet. 14 Points d’accès à internet haut débit ont été installés dans les bureaux de poste. Récemment, il a été procédé à la mise en place d’un projet Intégré de Transformation Numérique des Régions rurales. « C’est un projet que nous faisons avec le support de la Banque Mondiale et qui permettra de faciliter le déploiement de réseaux multi-technologies dans ces zones et d’y assoir des services qui sont utiles notamment aux secteurs agricoles », a-t-elle expliqué. Pour ce qui est de la transition vers la télévision numérique terrestre, elle a indiqué que 29 sites ont été équipés et permettent de couvrir 95% de la population béninoise. « Nous avons fait le plus dur qui est l’infrastructure technique. (…) Nous avons 29 sites qui sont équipés. Ils permettent de couvrir plus de 95% de la population béninoise. Le gap de couverture qui reste sera absorbé par une couverture satellite qui viendra dans un second temps », a-t-elle déclaré.

 

Le Bénin leader dans la sous-région grâce à l’administration intelligente

 

Pour ce qui est de la mise en œuvre de l’administration intelligente, elle a indiqué que le Bénin est désormais leader dans la sous-région.  « Nous avons aujourd’hui un Registre National des Personnes Physiques qui est renseigné (11 millions de Béninois) disponible et exploité au quotidien. Nous avons une gestion de l’état civil qui se modernise tous les jours avec une reconstitution des actes au profit des citoyens », a-t-elle expliqué. Au regard de cette modernisation, elle a fait savoir qu’à partir du 1er avril les registres papiers seront supprimés.  Dans le cadre de la généralisation de l’usage du numérique par l’éducation et la formation, la promotion et développement de contenus numériques, le gouvernement a déployé dans les établissements des trois ordres d’enseignement une trentaine de salles de classe numériques. A cela s’ajoutent la création de l’Ecole des Métiers du Numérique, l’opérationnalisation du Learning Lab du ministère du Numérique et de la Digitalisation etc. S’agissant du développement du e-commerce, elle annoncé  que la Plateforme nationale de paiement électronique est opérationnelle. Ceci grâce à la collaboration de la Cnuced.  A cela s’ajoute l’adoption de la Stratégie nationale de sécurité numérique et son plan d’actions 2020-2022. « Nous avons aussi actuellement l’opérationnalisation de la Plateforme nationale de paiement électronique. (…). En collaboration avec la CNUCED, nous avons fait l’évaluation de l’état de préparation du Bénin au commerce électronique », a-t-elle confié. Pour finir, elle a laissé entendre au regard de tout ce qui est fait depuis 2016 à ce jour que notre pays a connu une évolution significative en matière de développement numérique.

 

Léonce Adjévi

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here