Quel type d’agriculture pour le Bénin durant les cinq prochaines années ? Le président Patrice Talon en a sa petite idée. Selon le chef de l’Etat, le pays doit réorienter son agriculture vers une mécanisation intelligente, plus performante et plus créatrice de richesses aussi bien pour ses acteurs que pour l’économie nationale. « Seront également intensifiés, les investissements destinés à moderniser notre agriculture. Elle sera dès lors, grâce à une mécanisation intelligente, plus performante et plus créatrice de richesses aussi bien pour ses acteurs que pour l’économie nationale », a-t-il fait savoir. Connaissant le président Patrice Talon, il n’y a pas à douter de sa capacité à réaliser ce défi. Pour son premier quinquennat, il a étonné en réalisant de bons chiffres en matière de production cotonnière. Tenez ! La production de coton est passée de 450.000 tonnes en 2016 (record historique jamais enregistré avant 2016) à 678.000 tonnes en 2018. Pour 2019, la production est de 714.714 tonnes. La production a donc enregistré une progression de plus de 50% entre 2016 et 2018. En 2019, cette hausse serait de 78%. En 2020, la production est de 728.000 tonnes ce qui permet au pays de maintenir sa première place en Afrique. Elle est le résultat des réformes mises en œuvre par le gouvernement depuis 2016 dont la rétrocession de la gestion de la filière aux acteurs privés à travers l’Association interprofessionnelle du coton (Aic), la mise en place à bonne date des intrants de qualité ; l’amélioration de l’encadrement des producteurs, etc. Les records de production de coton ont permis d’améliorer l’approvisionnement et la production des usines d’égrenage.

 

Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here