La restitution des résultats des projets du Financement axé sur les résultats du Projet d’appui à la gestion des investissements publics et à la gouvernance  (Far-Pagipg) dans les secteurs de l’eau, de l’énergie et de la justice, préoccupe le consortium d’Osc « Maison de la Société civile, Social watch Bénin, Ong Alcrer et Changement social. Dans ce cadre, il est organisé à Cotonou, un dialogue national des parties prenantes les mardi 16 et jeudi 18 juin 2020 pour l’Evaluation par les citoyens des prestations de services (Ecps).

Restitutions des résultats des projets du Far-Pagipg au niveau national. C’est l’exercice auquel sont soumis les parties prenantes des projets relatifs aux secteurs de l’eau, de l’énergie et de la justice au cours du dialogue national qui se tient à Cotonou. Dans la journée d’hier, ce sont les acteurs des secteurs de l’eau et de l’énergie qui étaient à l’honneur. La séance de restitution du secteur de l’eau dans la matinée a permis aux participants d’échanger sur les résultats de l’Evaluation par les citoyens des prestations de services (Ecps) issues des enquêtes quantitatives et qualitatives puis des dialogues aux niveaux communal et départemental, d’amender les recommandations et pistes de réformes et de valider les plans d’actions afin d’améliorer la qualité des services aux populations dans les trois secteurs. Au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux de ce dialogue, le directeur de la Maison de la société civile a rappelé que les résultats collectés auprès des citoyens ont été validés aux niveaux communal et départemental. Le spécialiste en suivi-évaluation du Pagipg, Kamal Moussa, pour sa part, a présenté le Projet d’appui à la gestion des investissements publics et à la gouvernance destiné entre autres à appuyer la mise en œuvre des projets d’investissements au niveau du gouvernement, et à améliorer la gestion du portefeuille du Programme d’investissement public (Pip). « L’approche au niveau du Pagipg, c’est d’aller interroger les populations bénéficiaires pour voir si les investissements réalisés répondent effectivement à leurs besoins », a expliqué Kamal Moussa. A l’issue du dialogue national, le rapport sera soumis à l’appréciation des autorités pour l’amélioration des services que le gouvernement offre à travers les projets mis en œuvre dans les trois secteurs.

 

Serge Adanlao

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here