La réforme structurelle de la Décentralisation, tant voulue, par le chef de l’Etat, Patrice Talon, entre dans sa phase active et concrète. Les Secrétaires exécutifs (Se) désignés ont suivi jeudi 14 avril 2022, un atelier d’intégration sur les modalités pratiques et les contours de leurs nouvelles fonctions. Présidée par le ministre d’Etat en charge du Développement et de la coordination de l’action gouvernementale, la formation a permis aux uns et aux autres de s’imprégner surtout des nouveaux textes devant régir l’exercice de la fonction de Se. Les nouveaux ordonnateurs des budgets des Mairies ont profité de l’occasion pour parapher leurs contrats.Les Secrétaires exécutifs des mairies savent désormais ce qui les attend comme tâches dans les mairies. Hier, jeudi 14 avril 2022, un atelier d’intégration a été organisé à leur endroit au Palais des congrès quelques jours après leur tirage au sort. Ils ont suivi plusieurs communications pour leur intégration dans leurs nouvelles fonctions. A cette occasion, le ministre d’Etat chargé du Développement et de la coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané a notamment exprimé sa satisfaction de voir les 77 Secrétaires  exécutifs répondre effectivement à l’appel. « Les commentaires positifs sur les réseaux sociaux illustrent la transparence du processus de désignation et de l’examen des dossiers », s’est-il réjoui. Il a par la suite félicité le comité de supervision, l’Ancb et son président, les maires et les personnes ressources pour leur  contribution à l’aboutissement du processus. « Comme le disent les Latins,  Alia jacta es, le sort est jeté. Nous devons inlassablement poursuivre la réforme. Les défis à relever sur le terrain sont immenses », a-t-il ajouté. Les thèmes retenus pour cette session d’intégration des Se sont : « Les objectifs de la réforme et des principales dispositions de la loi »; « Nouveaux organes de gouvernance des mairies : attributions et compétences respectives »; « Missions des Se, leurs attributions et leurs relations avec les préfets, les maires et le Conseil communal ». En septembre 2021, alors qu’il avait ouvertement critiqué la réforme, le maire de Kpomassè, Kémanam Mensah, a accueilli à bras ouverts le nouveau Secrétaire exécutif désigné pour sa Commune. Au cours de la cérémonie qui a servi de signature de contrats entre les Secrétaires exécutifs tirés au sort et les Mairies, le maire Mensah a félicité Dieudonné Dowo Aloukoutou et l’a presque installé dans ses fonctions. Faut-il le rappeler, conformément à la nouvelle loi sur l’administration territoriale, le Secrétaire exécutif a un mandat de 6 ans et est l’ordonnateur du budget de la Mairie.


Wilfrid NoubadanImpressions de quelques Se après la signature des contrats


Djamilath Yérima, Se de Natitingou : « Notre collaboration avec les maires sera aisée »


« De façon globale, je ne peux qu’avoir de bonnes impressions. Tout ce qui est mis en œuvre pour la réussite  de la réforme, est salutaire et nous sommes aptes à affronter tout ce qui nous attend comme tâches et à relever les défis pour le développement de nos Communes. Pour ce qui est de notre collaboration avec les maires, il n’y a rien qui sera fait de mauvais. La collaboration sera parfaite avec les maires. Ils sont là avant nous et nous avons besoin d’eux. Eux aussi, ils ont besoin de nous. Je crois qu’on aura de très bons moments de travail et établir une très bonne ambiance de travail entre nous. Donc, notre collaboration sera aisée. Elle ne sera pas du tout compliquée. Nous allons nous soutenir pour la réussite et pour le développement de nos communes. Cette réforme est bien partie pour réussir. Et d’ici deux à trois ans, vous allez avoir les retombées et elle sera bien perpétuelle ». Jésugbé Jean

Azanmasso, Se Savè : « La tâche ne sera pas facile sur le terrain » 


« Mes impressions sont bonnes. Cette séance nous a permis de revoir, de revisiter notre mission, nos rôles, nos attributions en ce qui concerne la gestion des communes. Quand on parle de réformes, il y a forcément des réticences. Donc la tâche ne sera pas facile sur le terrain. Mais, nous allons nous y atteler afin qu’en collaboration avec le maire et les adjoints aux maires, nous puissions porter ces réformes. Moi, je suis un croyant, je n’ai pas d’inquiétude. Je sais que ça se passera bien. Je n’ai pas d’inquiétude. Par rapport à l’enquête de moralité qui est en cours, je suis confiant. Je crois que je n’aurai pas de problème, je serai toujours maintenu à mon poste » 
Propos recueillis par WN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here