Le Conseil national du dialogue social (Snds), a ouvert hier lundi 15 mars 2021 sa première session ordinaire de l’année. Lancés à Cotonou par Guillaume Attigbé, président du Snds, les travaux de cette session vont durer 19 jours.

Les membres du Conseil national du dialogue social tiennent depuis hier leur première session ordinaire de l’année 2021. Au cours des 19 jours que va durer la session, les défenseurs  de la classe ouvrière béninoise se pencheront sur 5 dossiers liés à la bonne marche de l’Institution. Il s’agit, entre autres, du point d’exécution du budget du Cnds, exercice 2020, du projet du rapport sur l’état du dialogue social au titre de l’année 2020, de l’examen et de l’adoption des Tdr pour l’élaboration de la politique communicationnelle du Snds, de l’examen et de l’adoption des Tdr pour l’évaluation de la première mandature du Cnds et des échanges relatifs aux propositions d’amendements à apporter aux textes fondamentaux du Snds. Selon le président du Snds, ces différents points à étudier au cours de la session ont rapport au budget déjà exécuté et aux outils de mise en œuvre de celui de l’année en cours. « Nous aurons également l’occasion d’examiner et d’adopter le rapport sur l’état du dialogue social au Bénin au titre de l’année 2020. Le constat fait est qu’elle a connu très peu de remous sociaux en raison de la poursuite des efforts entamés les années précédentes en matière de satisfaction des revendications des travailleurs et l’amélioration dans le fonctionnement des organes nationaux de dialogue social », a déclaré Guillaume Attigbé. Toutefois, a-t-il ajouté, les insuffisances que comportent les textes fondamentaux du Snds feront également l’objet d’échanges entre les participants de ladite session.

 

Benjamin N. Douté

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here