Le président Patrice Talon a été reçu à l’Élysée mardi 09 novembre 2021, par son homologue de la France, Emmanuel Macron dans le cadre de la finalisation du dernier acte devant consacrer le transfert officiel de 26 œuvres des trésors royaux du Bénin. Un acte historique qui marque l’aboutissement d’une aventure inespérée engagée par l’Etat béninois depuis 2016. Devant les deux chefs d’Etat, les ministres de la culture du Bénin, Jean-Michel Abimbola et de la France, Roselyne Bachelot, ont procédé à la signature de l’accord de transfert de propriété, entérinant ainsi la restitution officielle au Bénin de 26 œuvres d’art gardées en France depuis plus de 129 ans.

Comme annoncé, les ministres de la culture de la France et du Bénin, ont signé hier mardi 9 novembre 2021, l’acte de restitution des 26 trésors royaux du Bénin à l’Elysée. C’était en présence du président français, Emmanuel Macron, et des ministres de la culture des deux pays. La cérémonie tant attendue depuis des années vient ainsi briser le mythe de la restitution.

Les 26 œuvres des trésors royaux du Bénin seront de retour au Bénin ce mercredi 10 novembre 2021. Les ministres de la culture de la France et du Bénin, ont signé l’acte marquant le retour de ces biens, hier mardi 09 novembre 2021 à l’Elysée à Paris en France. Au cours d’un point de presse animé par les deux présidents après la signature de l’accord, le président français Emmanuel Macron, s’est réjoui d’accueillir à nouveau le président Patrice Talon. Selon lui, c’est un moment symbolique, émouvant et historique. « Je suis très heureux d’être parmi vous aujourd’hui et d’accueillir de nouveau le président Patrice Talon en présence des ministres de la culture. C’est un moment symbolique, émouvant et historique. En effet, nous venons avec le président de la république du Bénin, Patrice Talon de signer ensemble un acte historique qui était tant attendu et désiré. La signature par les ministres de la culture de nos deux pays, d’un accord de propriété qui constitue la dernière phase du processus de restitution des 26 œuvres  des trésors d’Abomey », a-t-il déclaré.  Allant plus loin dans ses propos, il  a fait savoir  que c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour ces œuvres, mais aussi pour le partenariat entre le Bénin et la France. « Avec le président Talon, nous avons évoqué bien d’autres domaines de cette coopération entre nos pays. Mais je me réjouis aujourd’hui de cette étape que nous franchissons ensemble, une volonté commune parce que vous avez eu le courage de demander et redemander ce qui vous était dû parce que plusieurs ont eu le courage d’éclairer ce chemin. Et parce que des conservateurs, des scientifiques, des artistes ont eu le courage de revenir sur ce qui était jusqu’alors des tabous. Le geste d’aujourd’hui, est la possibilité pour la jeunesse béninoise, la jeunesse africaine de retrouver les œuvres de son histoire et de son patrimoine, de pouvoir les admirer chez elle. Je souhaite que ce mouvement se poursuive et que l’Universel soit accessible à Cotonou comme à Paris. Nous allons continuer ce travail ensemble », a-t-il conclu. Prenant la parole à sa suite, le président Patrice Talon a fait part de sa satisfaction de voir ces 26 œuvres d’art du Bénin retourner au bercail, mais également ses regrets de voir certaines œuvres encore retenues en France notamment le Dieu Gou, œuvre emblématique représentant le dieu des métaux et de la forge, la tablette du fâ, œuvre mythique de divination du célèbre devin Guèdègbé, et beaucoup d’autres. Pour finir, il a témoigné ses remerciements au peuple français et déclaré que ces œuvres, une fois à Cotonou ce mercredi 10 novembre 2021, soient célébrées comme cela se doit. « A Cotonou demain à leur arrivée, elles seront célébrées, mais vous aussi. La France sera célébrée aussi parce que nous n’avons plus de doute que la suite viendra », a-t-il conclu.

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here