Une innovation vient de voir le jour au Bénin après des décennies de souffrance des agents de l’Etat admis à la retraite. Elle offre désormais à ces derniers et ce, à partir de novembre prochain, la possibilité de bénéficier de leur carnet dès la première échéance qui suit leur admission à la retraite sans que la procédure d’un dossier leur soit exigée. Aussi reconnaissants soient certains retraités et quelques citoyens joints par Océan Fm jeudi 17 septembre 2020, ils ont salué cette décision du gouvernement qui, selon eux, vient mettre fin au calvaire des agents de l’administration béninoise admis à faire valoir leur droit à la retraite. 

« Nous qui sommes des agents des collectivités locales, beaucoup de mes devanciers qui sont à la retraite n’ont pas encore eu leur pension de retraite, jusqu’à l’heure où je vous parle. C’est une bonne décision. Moi, j’y adhère pleinement. Qu’il continue dans ce sens puisqu’il s’agit de la retraite de nos devanciers ». C’est ce qu’on peut retenir des propos de Jean-Patrick Hounsa, enseignant de français au Ceg Zogbo à Cotonou. Selon lui, ce nouveau mécanisme traduit l’engagement du gouvernement à améliorer les conditions de vie des retraités au Bénin. « Moi, je suis très ravi de cette décision, car depuis quelques années, quand les agents de l’Etat vont à la retraite, c’est la souffrance totale. Des fois, les gens meurent. Nos agents seront désormais heureux quand ils seront admis à la retraite », s’est-il réjoui. Quant à Robert Déga, un retraité de la Poste du Bénin, le gouvernement devrait également revoir la situation des agents des collectivités locales par rapport à la Caisse nationale de la sécurité sociale (Cnss). A ses dires, ces derniers font parfois un an avant de percevoir leur pension. Pour rappel, le Conseil des ministres du mercredi 16 septembre 2020 a instruit la ministre du Travail et de la fonction publique et son collègue de l’Economie et des finances aux fins de prendre les dispositions nécessaires pour rendre cette mesure effective dès le mois de novembre 2020.

 

Benjamin N. Douté

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here