Les auteurs d’actes de violences préélectorales seront poursuivis. Le président de la République a été ferme là-dessus après sa visite aux militaires blessés dans ces tristes événements. Selon Patrice Talon, on a atteint des proportions inacceptables de violence dans la République. De ce fait, il promet de tout faire pour que cela ne se répète plus jamais. En effet, face aux badauds armés dans le but d’entraver le scrutin du 11 avril, les Forces de défense et de sécurité ont entrepris d’assurer la sécurité des citoyens d’une part, et une élection paisible d’autre part. Malheureusement, elles ont subi des tirs nourris des assaillants. Au total, 28 membres du personnel des forces de défense et de sécurité ont subi des préjudices corporels graves (blessures par balles et armes blanches) les 9, 10, et 11 avril 2021. L’un des miraculés a, après avoir été kidnappé par un groupe d’assaillants, subi de graves tortures physiques. La plupart des soldats ayant gardé de graves séquelles ont subi des opérations d’extraction de balles dans le cou, dans le visage, de la chirurgie réparatrice et un accompagnement psychologique. « J’ai été meurtri et sidéré par la violence des dégâts constatés sur nos vaillants soldats qui sur le terrain n’assuraient que la libération des voies envahies par les assaillants, empêchant ainsi le convoyage de divers matériels vers nos paisibles populations et vers les pays de l’Hinterland », a fait savoir le Numéro 1 Béninois. Avant de prendre congé de ces braves citoyens, il leur a témoigné la reconnaissance du peuple. « Chers soldats, recevez à travers ma voix, la reconnaissance du peuple entier, nous sommes fiers de votre courage et de votre bravoure. Tout sera mis en œuvre pour que chacun de vous, recouvre rapidement la santé », a indiqué le chef de l’Etat très affecté par l’impact des dégâts causés sur le personnel des forces de défense et de sécurité.
Joël S. Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here