Auteurs d’un match nul contre le Brésil, les Ivoiriens se rapprochent des quarts de finale du tournoi de football des Jeux olympiques de Tokyo. Battus par la France au terme d’un match fou, les Sud-Africains sont au bord de l’élimination. Les Égyptiens ont eux encore une chance malgré leur défaite contre l’Argentine.

Trois jours après sa victoire contre l’Arabie Saoudite, la Côte d’Ivoire a obtenu un bon match nul contre le Brésil, champion olympique en titre (0-0). Bien aidés par l’expulsion de Douglas Luiz dès la 13e minute, les Ivoiriens auraient pu ouvrir le score sur deux frappes du Mancunien Amad Diallo et une de l’expérimenté milanais Franck Kessié.

Mais, comme un avant-goût d’une deuxième période qui sera à l’avantage des Brésiliens, le gardien des Éléphants Eliezer Ira Tapé a dû s’employer juste avant la pause sur une frappe de l’attaquant de l’Ajax, Antony.

Le jeune gardien du FC San Pédro a ensuite permis à la Côte d’Ivoire de conserver ce point du match nul malgré l’expulsion pour un deuxième carton jaune d’Eboué Kouassi (79e). Un point qui permet aux hommes de Soualiho Haidara d’avoir leur destin en main en vue des quarts de finale. Un match nul contre l’Allemagne mercredi suffira.

Cruel pour l’Afrique du Sud

Deuxième période folle à Saitama dans le groupe A entre Français et Sud-Africains. Les Bafana Bafana ont dominé, mené à trois reprises, mais ont finalement été punis dans les dernières secondes par André-Pierre Gignac sur pénalty (3-3, 86e) et Teji Savanier, qui a éliminé le défenseur d’une feinte de frappe avant d’ajuster du pied gauche (4-3, 92e).

vant cela, l’Afrique du Sud, qui avait touché le poteau, puis la barre sur pénalty avant la pause, est parvenu à ouvrir le score suite à une grossière erreur de Clément Michelin : le défenseur a loupé son contrôle et laissé Kobamelo Kodisang marquer le premier but sud-africain dans ces JO (0-1, 53e). Contre le cours du jeu, les Bleus ont égalisé dans la foulée grâce à Gignac, bien servi en retrait par le Nantais Randal Kolo Muani (1-1, 57e).

Les Bafana Bafana sont repartis ensuite de l’avant et ont repris les devants : le buteur Kobamelo Kodisang s’est mué en passeur au premier poteau pour Evidence Makgopa, qui a trompé le gardien Bernardoni d’une volée (1-2, 72e). Incapable de garder leur avance, les Sud-Africains ont de nouveau été rejoints avec une tête de Gignac (2-2, 78e), avant que Teboho Mokoena ne marque le but du match : une frappe enroulée à l’entrée de la surface qui s’est logée en lucarne (2-3, 81e).

Friable et malchanceuse, l’Afrique du Sud va ensuite tomber de haut et voir s’envoler ses espoirs de qualification pour les quarts de finale. Après deux défaites, il faudrait un immense concours de circonstances : mercredi, elle devra battre le Mexique, en soignant sa différence de buts pour l’instant négative (-2), et compter sur une victoire du Japon contre la France.

L’Égypte peut encore y croire

L’espoir est davantage permis pour les Pharaons malgré leur défaite. Après une bonne entrée en matière contre l’Espagne jeudi (0-0), l’Égypte s’est en effet logiquement inclinée face à l’Argentine, à Sapporo (0-1), dans la poule C. Malmenés, les Égyptiens ont malgré tout concédé peu d’occasions avant que l’Argentin du RC Lens, Facundo Medina, n’ouvre la marque à la réception d’un centre (0-1, 52e).

Les Pharaons ont poussé en fin de match mais il a manqué un cheveu à Ibrahim Adel pour reprendre le ballon de la tête sur coup franc. Ils devront battre l’Australie mercredi pour espérer obtenir un ticket pour les quarts de finale.

rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here