Vent de démissions au Bloc républicain. Après le départ de Jean-Michel Abimbola, trois (03) autres membres fondateurs proches de l’actuel ministre du Tourisme, de la culture et des arts ont claqué la porte du parti. Cette vague de démissions amène à s’interroger sur ce qui se passe réellement au sein du parti au « Cheval blanc cabré ».
Wilfrid Kintossou et Yves Ahounagonou, respectivement président de la section France et Secrétaire général de la section France du Bloc républicain et Chams-Deen Taïrou, ex-Secrétaire général de l’organisation des jeunes du parti, ne sont plus membres du parti au « Cheval blanc cabré ». Même si on ignore pour l’instant les motifs de leurs démissions, on sait tout de même qu’ils sont tous proches de Jean-Michel Abimbola, membre fondateur et ex-Secrétaire général national adjoint du Br. En effet, le ministre du Tourisme, de la culture et des arts a annoncé sa démission le 30 avril 2021 après une longue période de sanction. Dans une publication sur sa page Facebook le 2 mai 2021, Jean-Michel Abimbola a expliqué que son départ du parti est une décision qui s’impose à lui comme une impérieuse nécessité pour la concrétisation de ses objectifs aux côtés du président Patrice Talon réélu à l’issue de la Présidentielle d’avril 2021 pour un second mandat. Ces départs qui surviennent à moins de deux ans des Législatives de 2023, ne sont pas de nature à garantir la cohésion et la sérénité. C’est le moment donc pour le parti dirigé par le ministre d’Etat, chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, de se libérer des goulots d’étranglement pour pouvoir affronter l’échéance électorale qui s’annonce avec sérénité.
Odi I. Aïtchédji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here