Le ministre des Sports, Oswald Homéky, a effectué une visite de travail à l’Institut national de l’éducation physique et sportive du centre universitaire d’Adjarra (Ineps) le vendredi 1er  avril 2022. Cela, pour s’enquérir des difficultés des étudiants de cet institut et savoir les solutions à apporter.

Le ministre des Sports a d’abord constaté l’état vétuste dans lequel se trouve le centre avant de recenser les difficultés et doléances des étudiants et autorités. A en croire Rachidath Marcos, présidente du Comité  d’union d’entité à l’Ineps, ce centre fait énormément beaucoup pour le sport béninois. D’après elle, l’Ineps a déjà révélé  plusieurs talents qui ont participé à différentes compétitions de grande envergure. Elle a saisi l’occasion de la descente du ministre des Sports pour exposer les difficultés du centre. « L’Institut à vocation régionale où nous nous trouvons dispose de deux terrains de basket en hauteur à raison d’un par site, ce qui ne facilite pas la pratique du jeu. Nous avons aussi un terrain de handball sablonneux et très poussiéreux, d’un terrain de volleyball par site, d’un gymnase presque vide avec des matériels datant de plusieurs années. Nous manquons, cependant, de pistes d’athlétisme et d’un terrain de football », a-t-elle fait savoir. La présidente du Comité  d’union d’entité à l’Ineps a été soutenue par le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Félicien Avlessi : « Insuffisance de salles de cours, d’amphithéâtres, insuffisance et obsolescence des équipements didactiques et des équipements de recherche, insuffisance quantitative et qualitative du personnel administratif technique et de service sont les difficultés rencontrées par l’Institut ». Basile Agbodjogbé,  directeur de l’Injeps, a pour sa part, énuméré les axes prioritaires de sa gouvernance. Il s’agit de la gestion du flux d’étudiants à travers la construction d’amphithéâtres, du renforcement de la qualité et de la formation à la filière des Sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps), de l’effectivité du meilleur pont entre la formation et la pratique  à travers une meilleure association des étudiants. Le ministre Oswald Homéky a félicité les autorités du centre pour la qualité et l’excellence de la formation avant de laisser entendre que dans les prochains jours, la modernisation du centre sera amorcée via la redynamisation des infrastructures sportives afin de rester dans la même dynamique imprimée par le président Patrice Talon.

Martial Agoli-Agbo (Br Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here